Secteur T

Concorde : des logements sociaux, mais pas seulement

  • , actualisé le
  • par Jonathan

La dernière pièce du plan directeur de quartier de la Concorde à développer avance. Pour rappel, il est prévu que le dénommé secteur T, délimité par l’avenue d’Aïre, l’avenue de l’Ain et l’avenue de la Concorde, accueille entre 200 et 220 nouveaux logements et 900m2 d’activités.

Le projet en chiffre

- Surface 16’866 m2
- Entre 200 et 220 logements (dont 22 en coopérative et 3 en communautaires soit plus de 10% du total)
- 900 m2 d’activités

Intégration d’une coopérative

Fait nouveau. Une coopérative d’habitation sera intégrée par la Fondation immobilière de droit public Émile Dupont (FED) offrant des logements bon marché (HBM). Cette intégration nous la devons à un groupe d’habitants qui a interpellé la FED et le conseiller d’État du département du territoire, Antonio Hodgers. Ces nouveaux partenariats développés par la fondation avec des coopératives vont certainement contribuer au développement de dynamiques participatives, de la vie du quartier, mais favoriseront la mixité sociale du quartier.

Un appel à candidatures a été lancé fin mars et les coopératives ont jusqu’au 4 juin pour remettre leur dossier. La coopérative retenue par le comité d’évaluation sera connue fin juin 2019, après confirmation du Département du Territoire. Le concours d’architecture sera lancé courant de l’été une fois que la coopérative d’habitations désignée aura complété si besoin le cahier des charges du programme du concours.

Voir l’appel à candidature

Une innovation

Ce n’est pas tout, la fondation met également en place un projet pilote à travers la création de 3 logements communautaires aussi appelé cluster. Cette nouvelle forme d’habitat collectif s’inspire de la collocation : regroupé dans un vaste appartement des unités d’habitations privatives (composées de une, deux pièces ou plus, d’une salle de bains et d’une kitchenette) sont reliées par un espace commun qui comprend généralement une grande pièce à vivre et une cuisine. Le principe : conserver son intimité dans sa partie privative et créer du lien entre les habitants grâce à la mise en commun des grands espaces de vie.

Pour faire place aux nouveaux édifices, 7 petits immeubles et 24 villas mitoyennes seront détruits. Les locataires en place resteront informés du calendrier et les solutions de relogement sont mises en place.

Voir en ligne : Les enjeux de ce secteur

Version imprimable de cet article Version imprimable