Parc-Hentsch

2013

Le périmètre entourant le futur parc se transforme à vue d’œil. Le bâtiment de l’ancienne usine PicPic est réhaussé et transformé en lofts de grand standing, et un nouveau bloc de logements est construit dans son prolongement. Un parking complète ces constructions le long de la voie de chemin de fer. Du côté du chemin des Sports, là aussi un nouvel immeuble sort de terre. 96 logements construits par la Société Coopérative d’Habitation Genève seront mis en location, tandis que 44 seront mis en vente en PPE.

L’avancement des ces différents chantiers s’accompagne aussi de questions. Le parc prévu sera-t-il accessible au reste du quartier ? Y aura-t-il des équipements pour les habitants, comme cela avait été annoncé et prévu au démarrage du projet ?

2010-2011

Le projet du parc semblant être réactivé, le groupe de travail s’est à nouveau rencontré.

Face au constat du manque d’équipements destinés aux adolescents et jeunes adultes dans les secteurs Europe, Ouches-Concorde et Charmilles, le groupe de travail a contacté les autorités municipales pour souligner cette question. Au cas où le Parc Hentsch devait ne pas proposer de tels équipements, le groupe de travail a sollicité les services de Monsieur Pagani afin de savoir si des dispositions existent concernant la place des adolescents et jeunes adultes dans les aménagements extérieurs planifiés dans le quartier.

2004

Un groupe de travail s’est constitué suite aux deux soirées consacrées au futur Parc-Hentsch : information dans un premier temps, puis débat dans le second temps.

Information et débat

La première soirée, en décembre 2003, a été convoquée par Bénédict Hentsch afin qu’il puisse exposer ses projets à la population concernant les parcelles du stade des Charmilles et de Tavaro.

La deuxième soirée, en février 2004, était proposée par le groupe de pilotage du Forum. Elle avait pour objectif de débattre avec la population, le propriétaire des terrains et des bâtiments, ainsi que les autorités municipales et cantonales, des futurs aménagements.

L’activité du groupe de travail

Monsieur Hentsch, par l’intermédiaire d’une agence de communication, a tenu informé le groupe de travail des étapes principales de l’avancement du chantier.
Le groupe de travail, de son côté s’est inquiété en particulier du maintien de l’activité industrielle dans le périmètre. Il s’y est opposé au moyen d’un courrier, arguant le fait qu’une activité industrielle lourde au sein d’un quartier d’habitation aussi dense n’était pas envisageable. Il a fait part de son inquiétude aux diverses associations du quartier afin qu’elles prennent aussi position sur cette question.

Aujourd’hui, le groupe de travail est sollicité par l’agence de communication de Monsieur Hentsch pour épauler une manifestation qui marquera la démolition du stade et la naissance d’un parc.


Articles de cette rubrique