Du 9 octobre au 18 octobre 2018

Exposition Frans Masereel, un grand graveur sur bois

  • , actualisé le
  • par Nicolas

Du 9 octobre au 18 octobre de 8h à 15h et sur rendez vous, à la Maison du patrimoine industriel et des arts graphiques (25 rue du Vuache)


Frans Masereel est un artiste belge qui a vécu notamment en Suisse. Il est mort en Avignon en 1972 à l’âge de 82 ans. Artiste engagé, humaniste, libertaire, pacifiste antimilitariste, marqué par l’ineptie sanglante de la Première Guerre mondiale, ses œuvres dénoncent sans concession. les horreurs de la guerre, de l’oppression et de l’injustice sociale. Il dessine, creuse la bois, et imprime pour faire émerger la confrontation de l’homme et la machine, la modernité et son risque de déshumanisation. Il a eu la clairvoyance de voir venir le basculement d’un monde qui après la terreur se réfugie dans un matérialisme pernicieux et autoritaire. Ses grands aplats d’encre noire sont autant les menaces d’une tragédie collective qu’un refuge nocturne pour deux amoureux.

Les œuvres présentées à l’API proviennent de la Fondation Frans Masereel Stiftung à Saarbrücken en Allemagne. C’est une grande chance de pouvoir présenter un tel ensemble de gravures et illustrations à Genève.

Jeudi 11 octobre à 21h

Projection du film sur Frans Masereel J’aime le noir et blanc

Durée 50 minutes

Le film J’aime le noir et blanc dresse un portrait sensible et serein d’un grand artiste, qui prend la parole avec douleur et douceur. Les œuvres sont présentées à la caméra par Frans Masereel lui-même avec cette simplicité plus déconcertante que de grands discours. Le réalisateur, Frans Buyens est lui-même manifestement ému. La musique, toujours actuelle, a été composée spécialement par Arsène Souffriau.

Version imprimable de cet article Version imprimable