Historique de la couverture des voies CFF

  • , actualisé le
  • par OR

1860 : Liaison ferroviaire Genève-Lyon. Un fossé est creusé marquant la naissance de deux quartiers : St-Jean et Charmilles.

1890 : début de l’urbanisation du site

1982 : Le conseil municipal ouvre un crédit d’étude pour couvrir les voies CFF


1986 : La liaison ferroviaire gare Cornavin - aéroport Cointrin est inaugurée, mais le principe de couverture toujours pas voté.

1987 : 5’000 signatures sont récoltées en quelques jours suite à la décision du report du projet de couverture par le conseil administratif pour des raisons budgétaires.

1992 : Ouverture des travaux de recouvrement de la tranchée par une dalle, et lancement d’un concours d’architecture pour l’aménagement de la surface. Le programme de ce concours déclare que l’aménagement des surfaces offre l’occasion de créer des espaces publics, de regrouper et de situer des fonctions complémentaires aux quartiers : la maison de quartier, la poste, un marché couvert, une crèche, un café-brasserie, et des locaux destinés à des activités artisanales, commerciales ou d’intérêt public.

1992-1998 : Période qui verra la votation du crédit d’aménagement de la surface de la MQSJ, de la bibliothèque/médiathèque, de la réalisation de la Coopérative du renouveau de St-Jean, le moratoire pour la construction de la crèche, le renoncement à la construction de la brasserie, et le refus de la poste de construire sur les voies.

2000 : Fin du chantier des aménagements de surface (équipement, promenade, parcs et abords)

Version imprimable de cet article Version imprimable