Mercredi 16 novembre 2016

La Maison de quartier déménage ! Apéro portes ouvertes en musique dans la nouvelle MQM de l’av. Henri-Bordier

  • , actualisé le
  • par Louise

Voilà plusieurs années qu’elle voyage d’un coin à l’autre du quartier, d’un lieu éphémère à l’autre en attendant que s’ouvrent les portes de la ferme Menut-Pellet.

Elle quitte le chemin du Croissant pour l’avenue Henri-Bordier. Venez célébrer cette nouvelle étape, encourager l’équipe d’animation,
découvrir la nouvelle maison, rêver de la ferme Menut-Pellet, trinquer à l’avenir du quartier !

 Mercredi 16 novembre de 18h à 21h au 4, av. Henri-Bordier

 LE RÊVE D’UNE MAISON DE QUARTIER A LA CONCORDE

C’est en 1982 que des habitants du quartier de la Concorde énoncent pour la première fois à la Ville de Genève leur souhait de développer un espace de quartier dans la Villa Concorde. Rénovée en 2000, la maison reste pourtant encore sous-occupée pendant 10 ans. En 2010, une motion, adoptée par la majorité des partis représentés, est déposée au Conseil municipal « Pour une Villa Concorde enfin ouverte sur le quartier » mais restera trop longtemps en attente de traitement ce qui lui sera fatal. En juillet 2011, la Ville de Genève prend la décision, jamais évoquée jusqu’alors, d’attribuer la villa au Service des pompes funèbres. C’est la fin d’un premier rêve.

En 2004, la ville de Genève rachète la ferme Menut-Pellet, située en territoire verniolan. La commune de Vernier s’engage à participer aux frais de fonctionnement mais pas à la rénovation, en parallèle elle développe sa propre maison de quartier aux Libellules. Pendant ce temps, l’association des habitants de la Concorde (AHQC), épaulée par la Ville de Genève, élabore un projet de fonctionnement. Un crédit d’étude est voté mais la votation du crédit de rénovation est toujours en attente…

En regard des tristes conséquences du statu quo dans l’affaire « Villa Concorde », faut-il s’impatienter ? La maison de quartier autrefois mobile, dans une roulotte, s’est d’abord immobilisée au chemin du Croissant (dans une villa mise à disposition par la Ville de Vernier qui sera démolie en 2017 pour y construire un immeuble). La maison de quartier retrouve heureusement une place sédentaire, au chaud, dans une villa av. Henri-Bordier qui subira le même sort que la Villa Croissant (démolition/reconstruction) mais un peu plus tard...

Cette maison de quartier joue les squatteuses, de lieu éphémère en lieu éphémère, mais discrètement, elle se rapproche du Graal : la ferme Menut-Pellet !
Il est pourtant grand temps de mettre les bœufs devant la charrue en ce qui concerne les rénovations de la ferme sans quoi la maison de quartier risque de finir sa vie de squatteuse sous le pont Butin !

  Quant au dossier de la ferme Menut-Pellet, voici un bref récapitulatif :

Mars 2011 Crédit d’acquisition de la ferme par la Ville de Genève

Mai 2011 Proposition du Conseil administratif en vue de l’ouverture d’une crédit de 952’000 francs destiné à l’étude de la rénovation de la ferme Menut-Pellet

Octobre 2011 - mars 2012 Travail de la commission des travaux et des constructions

Juin 2012 Vote du crédit d’étude (952’000) par le Conseil municipal de la Ville de Genève

Janvier 2013 "Rénovation de la ferme Menut-Pellet", soirée publique d’information et lancement d’un groupe de travail réunissant des habitants et associations du quartier ainsi que des représentants de la Ville de Genève. L’objectif est d’élaborer un projet de fonctionnement pour cette future maison de quartier.

Février 2013 Appel d’offres lancé par la Ville de Genève pour le projet de rénovation

Mars 2013 Le début des travaux est annoncé pour l’automne 2015 et doit durer 2 ans !?

Février 2014
Présentation du projet de rénovation aux habitants, par les architectes

Mai 2016
Présentation aux habitants des mesures d’économie optionnelles (à hauteur de 459’000 CHF) pour le projet de rénovation. A noter que les modifications proposées ne modifient pas les fonctionnalités prévues dans la future maison.

Mai 2016
Dépôt d’une autorisation de construire (qui n’inclut pas les mesures d’économie).

Hiver 2016
L’autorisation de construire est toujours en cours d’instruction. Or elle est une étape obligatoire avant d’introduire la demande pour le crédit de rénovation qui devra être voté par le conseil municipal.

  Affaire à suivre...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Documents joints